Obtenir son diplôme à l’École de joaillerie de Montréal

DSC_8355

L’École de joaillerie de Montréal (ÉJM) est un organisme sans but lucratif, une école-atelier, où se retrouve des enseignants artisans professionnels et de futurs créatrices (eurs) de bijoux! L’ÉJM offre des cours en formation continue pour ceux et celles qui souhaitent obtenir un diplôme en joaillerie en apprenant à leur rythme en dehors d’un programme scolaire à temps plein. Cette formation est offerte en 7 niveaux, jours et soirs de semaine, et donne accès aux ateliers libres. En partenariat avec le Cégep du Vieux-Montréal, l’ÉJM offre aussi un DEC technique de 3 ans pour ceux qui sont bien décidé d’obtenir un diplôme professionnel et de faire carrière dans le domaine.

zabelphoto  CDM-14

Bracelet Maxime ProulxBracelet, Maxime Proulx, projet de fin d’étude. Photo: Isabelle Métivier

La programmation de l’ÉJM est impressionante, plusieurs cours de perfectionnement ainsi que l’enseignement de méthodes traditionnelles et techniques contemporaines. Cette programmation permet aux professionnels de poursuivre leur apprentissage et d’aller plus loin dans leur démarche créatrice. Quelques exemples de cours offerts: technique de cire, fabrication de chaînes, illustration de bijoux, repoussage,mais aussi faïence appliquée aux bijoux, couleurs et pigments sur métaux… Chaque année de nouveaux cours s’ajoutent à la programmation, qui est de plus en plus diversifiée.

Ognian Gueorguiev_joaillerie1

L’ÉJM est aussi un milieu d’apprentissage et de travail enrichissant et bouillant de ressources. Le personnel est dynamique, particulièrement les techniciennes apparitrices Angie et Anick. L’École fournit outils et équipement à jour ainsi qu’une bibliothèque spécialisée. Les étudiants auront l’opportunité au cours de leur formation d’exposer leur travail à la galerie qui présente aussi le travail d’artistes reconnus, dont les professeurs, ou des artistes importants dont bientôt une exposition des pièces de Enid Kaplan dont vous pouvez lire notre article ici. À l’occasion,  l’école accueille aussi des marchands gemmologues et lapidaires (vente de perles, de gemmes…). Et finalement il y a les conférences, très abordables, où l’on peut entendre des artistes parler de leur travail, des spécialistes expliquer des techniques ou des traditions dans la joaillerie de certains pays. La prochaine conférence sera donnée par Gustavo Estrada, sur le travail d’Enid Kaplan dans le cadre de son exposition, le 27 février prochain.

CAMILLE_NYIRI_PF1Collier, Camille Nyiri, projet de fin d’études.Photo: Oriane Meyer

accueil entrée

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus et surtout aller sur place visiter, rencontrer les gens et poser vos questions, des portes ouvertes auront lieu le 9 février prochain. Il est toujours temps de vous inscrire dans plusieurs des cours offerts et pour vous tenir au courant des différents événements tout au long de l’année, consultez leur site web qui sera amélioré au cours de l’année 2013 et suivez leur page Facebook. De notre côté nous risquons d’être pas mal informés de ce qui se passe car une de nos coordinatrices, Claudia Gravel, vient tout juste d’occuper le poste de chargée de projet aux événements, merci pour les informations dans cet article!

L’ÉJM est située au 416 deMaisonneuve Ouest, à quelques pas du métro Place-des-arts en plein cœur du quartier des spectacles.

École de joaillerie de Montréal
Page Facebook

Andrée Anne Vien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :