Les patrons de la métallurgie

00

Un orfèvre dans son atelier (traditionnellement identifié comme étant Saint-Éloi), Petrus Christus, 1449, Metropolitan Museum of Art

L’orfèvrerie et la forge sont parmi les métiers les plus anciens. Leur place dans la société, ainsi que ce qu’ils représentent variera énormément d’une région et d’une période historique à une autre. Une foule de divinités, de saints et de créatures mythologiques se retrouvent par ailleurs associés au travail du métal. Il est intéressant de comparer ces différents patrons de la métallurgie, en voici quelques-uns :

01

Relief greco-romain d’Héphaïstos fabriquant les armes d’Achilles

Héphaïstos :

Ce dieu grec est sans doute l’une des divinités associées à la métallurgie la plus connue. Héphaïstos est le dieu du feu, des métaux de la forge, des volcans et des différents artisans. Son équivalent romain est Vulcain et son équivalent étrusque est Sethlans. Il est le fils de Zeus et d’Héra, parfois d’Héra seule selon certaines versions du mythe, et l’époux d’Aphrodite.  Les symboles qui lui sont associés sont le marteau, l’enclume et les pinces. Généralement il est représenté comme étant estropié et marchant à l’aide d’une cane.  Héphaïstos est un grand artisan et on lui attribue la fabrication de nombreuses armes et d’inventions mythiques. C’est dans on atelier situé sous le Mont Etna, un volcan situé en Sicile, qu’Héphaïstos travail avec l’aide des cyclopes et d’automates de son invention.

02

Sculpture de bronze d’Athéna, 350 avant J.C., Archaeological Museum of Piraeus

Athéna :

Athéna est l’une des plus anciennes divinités grecques. Elle est la déesse de la sagesse, du courage, de la civilisation, de la justice, de la stratégie, de la guerre noble, des mathématiques, de l’artisanat et du savoir-faire. Elle est la fille de Zeus et Métis, la titanide de l’intelligence. Son pendant chez les Romains est Minerva et chez les Étrusques, Menrfa. On l’associe au casque et à la lance, à l’olivier, à la chouette et à l’égide (une peau de chèvre ornée de la tête de Gorgone).  L’une des épithètes attribuées à Athéna en tant que divinité civilisatrice et protectrice des artisans est Athéna Ergane, soit Athéna la travailleuse, l’artisane. On lui attribut de nombreuses inventions comme celle du char et de la bride et c’est elle qui inspirera à Épéos et Ulysse la fabrication du cheval de Troie.

03

Ptah, tombe d’Amenherkhepshef

Ptah :

Ptah est le dieu créateur par excellence et on lui attribuait le titre de forgeur de l’humanité et du monde. Il est également le dieu des architectes, des charpentiers, des métallurgistes et des sculpteurs. L’apparence de Ptah varie, il est souvent représenté comme étant un homme à la peau verte. Il est aussi parfois allié au dieu Tatenen et sous sa forme de Ptah-Tatenen, il devient également le dieu du feu souterrain. C’est cette incarnation en particulier que vénèreront les forgerons et orfèvres.

04

Vishvakarma

Vishvakarma :

Vishvakarma est l’architecte de l’univers de la religion hindou, son nom signifie en sanskrit «  celui qui fait tout ». C’est lui qui fabrique leurs palais, leurs chars et leurs armes aux dieux. Il est la divinité associée aux artisans et aux architectes. Vishvakarma est parfois identifié comme étant Tvastar, le forgeron des dieux dans la religion védique.

05

Xipe Totec, Codex Borbonicus, première moitié du 16ème siècle

Xipe Totec :

Xipe Totec, le dieu de la renaissance et du renouvellement agricole, est le patron des orfèvres chez les Aztèques. L’or et l’argent étaient étroitement associés au monde religieux et les sons produits par le métal, entre autres au moyen de clochettes, étaient associés à la fertilité et la renaissance.  En langue Nahualt, son nom signifie « notre seigneur l’écorché ». Durant le festival de Tlacaxipehualixtli, des victimes étaient écorchées et sacrifiées en hommage au dieu. Généralement, ceux qui avaient été reconnus coupable d’avoir volé de l’or ou de l’argent, un crime considéré comme étant une attaque directe envers les dieux, étaient écorchés vifs lors de ce festival.

06

Saint-Éloi dans son atelier, Manuel Deutsch, 1515, Museum of Fine Arts Berne

Saint Éloi :

Saint Éloi ou Saint Eligius, était l’évêque de Noyon en plus d’être orfèvre, monnayeur et ministre des finances pour le roi franc, Dagobert Ier.  Éloi sera placé en apprentissage par son père chez un orfèvre de Limoge, puis ira travailler à Paris et se verra confier la fabrication d’un trône d’or pour le roi Clotaire II. Avec la quantité d’or nécessaire à la fabrication d’un trône, Éloi en fabriquera deux. Son grand savoir-faire et son honnêteté impressionneront grandement le roi qui le fera contrôleur des mines et des métaux, puis argentier. Ensuite, sous Dagobert Ier, il sera nommé trésorier, puis évêque de Noyon. Saint Éloi deviendra le patron des orfèvres et de tous les métiers ayant à trait à la métallurgie. La Saint Éloi ayant lieu le 1er décembre est d’ailleurs censée être un jour férié pour tous les métallurgistes.

07

Sainte Brigitte de Kildare, Saint Joseph Catholic Church

Brigid:

Brigid, également appelée Brigantia, est une déesse celte. Son nom provient du proto-celte brigantija qui veut dire « la très haute ». Elle est la fille de Dagda et l’une des Tuatha Dé Danann. Brigid est une déesse triple, prenant parfois la forme de triplettes. Elle est à la fois la déesse du foyer et de la domesticité, la déesse de la forge ainsi que la déesse de la médecine.  Durant la période médiévale, Brigid sera christianisée par l’église et deviendra Sainte-Brigitte de Kildare. Le jour de fête qui était dédié à Brigid, soit la fête d’Imbolc qui avait lieu le 1er février et servait à souligner le début du printemps, sera également christianisé et deviendra le jour de la Sainte Brigitte.

08

Chez le forgeron, François Bonvin, 1857

Gofannon :

Gofannon, tout comme son équivalent irlandais, Goibniu, et son équivalent gallo-romain,  Gobannus, est le forgeron des dieux. Il est le fils de Belenos, le dieu-soleil et d’Anu, la déesse-mère. En tant que forgeron, c’est lui qui fabrique des armes qui ne peuvent rater leur cible et qui sont destinées aux dieux et aux héros. Gofannon est également l’hôte des festins dans l’autre monde et il brasse une bière qui rend immortel.

Marilie Jacob

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :